Le Guide du BizDev 🚀 Quelles démarches entreprendre pour devenir un commercial B2B en freelance ?

undraw_onboarding_o8mvÇa y est, après des jours, des semaines voire des mois de tergiversation, vous vous êtes enfin décidé(e) à devenir un business developer ou commercial b to b en freelance. Vous êtes en passe de rejoindre près d'un million d'adeptes du freelance en France ! Mais si changer de statut implique souvent de longues démarches et que votre phobie administrative refait surface à la moindre vue d'un formulaire… ne paniquez pas ! Devenir commercial en freelance s’avère beaucoup plus simple qu’il n’y paraît et MyBizDev (spécialisé dans le recrutement de commerciaux b2b pour les start-up sur Paris et Lille) a décrypté pour vous, les business developer en quête de liberté, les étapes clés pour démarrer en toute sérénité votre mission de commercial B2B en freelance.

 

Créer son compte bancaire professionnel 💳

Pour pouvoir exercer légalement votre activité de commercial freelance, vous devrez déclarer votre nouveau statut qui vous permettra d'être immatriculé(e) grâce à un numéro SIRET. Vous devrez également créer un compte bancaire professionnel pour encaisser votre chiffre d'affaires et passer vos frais professionnels. Sachez toutefois qu'il est toléré d'utiliser au début son compte personnel, néanmoins, en cas de contrôle, il sera plus difficile de justifier les mouvements bancaires professionnels, c'est pour cela que nous vous conseillons d'ouvrir un compte séparé. Concentrons-nous tout d’abord sur la création de votre compte bancaire. Trois options s’offrent à vous : 

  • Se rapprocher de votre banque actuelle et étudier les solutions proposées pour ouvrir un compte professionnel
  • Ouvrir un compte dans une banque en ligne pour une création simplifiée et plus rapide
  • Opter pour une solution tout-en-un (comme Shine 🌟), qui vous permet de créer votre statut d'auto-entrepreneur (désormais appelé "micro-entrepreneur") et d’ouvrir un compte bancaire en 5 minutes top chrono ⏰

 

Créer son statut de micro-entrepreneur 📝

Peu importe la solution que vous comptez choisir, une question subsiste, celle de votre statut. Lequel adopter pour une activité de commercial freelance ? Le statut de micro-entrepreneur (anciennement statut "auto-entrepreneur") est à privilégier puisqu’il garantit un calcul simplifié de vos cotisations sociales et de vos impôts. Facile à créer, le statut de micro-entrepreneur est fait pour les démarrages d’activité, notamment grâce au dispositif ACRE. 

Si vous ne choisissez pas une solution tout-en-un, vous devez déclarer votre statut de micro-entrepreneur directement sur le site autoentrepreneur.urssaf.fr. Voici les éléments à indiquer pour faciliter vos démarches :

  • Pour commencer : vous devez déclarer que votre domaine d'activité est activité des consultants et des conseils et que votre activité est "conseil aux entreprises". Vous aurez ensuite à indiquer la nature de votre activité dans le formulaire, indiquez tout simplement "Business Developer" 
  • Déclaration de revenus : préférez une déclaration mensuelle de votre chiffre d'affaires (à moins que vous aimiez la comptabilité, dans ce cas la déclaration trimestrielle ne devrait pas vous poser de problème), notamment si vous touchez le chômage et que vous ne travaillez pas certains mois. Pour être un commercial B2B en freelance, votre chiffre d'affaires ne doit pas dépasser 70 000 euros HT. Depuis le 1er janvier 2019, celle-ci se fait obligatoirement en ligne sur le site www.autoentrepreneur.urssaf.fr
  • L'Aide à la Reprise ou Création d'Entreprise (ACRE) vous permet de bénéficier d'une exonération de cotisations sociales dès la création de votre statut et cela pour 3 ans, avec plusieurs paliers qui sont atteints tous les 9 mois :
                                                      M1-9                   M10-18                   M19-27                      > M36
    Taux de cotisation 5.5% 11% 16.5% 22%

    Si votre CA excède les 61 400 euros au cours des 3 premières années de votre activité, vous ne pourrez plus bénéficier d'exonération de vos cotisations sociales. 

    ⚠️ Le gouvernement souhaite de nouveau réformer cette aide à travers un projet de décret qui sera voté le 1er octobre. Celui-ci vise à étaler les exonérations sur un an à un taux de 11%. Si celui-ci est effectif, toutes les créations de micro-entreprise faites après le 1er octobre ne pourront pas bénéficier des 3 années d'exonération.  

  • Déclaration sociale : nous vous conseillons d’opter pour le versement libératoire d’impôts sur le revenu, cela vous permet de déclarer et de payer vos impôts en même temps que vos cotisations sociales chaque mois ou trimestre. Notez que vous devez remplir certaines conditions pour choisir cette option, votre revenu fiscal de référence (RFR) ne doit pas excéder, l’avant-dernière année précédent votre déclaration, un certain seuil pour une part de quotient familial. Pour en bénéficier en 2019 par exemple, votre revenu fiscal de 2017 devra être inférieur à 27 086 € par part dans votre foyer fiscal. Avec l'exonération de vos charges sociales lors des 3 premières années de votre activités, voici les taux :
  M1-9 M10-18 M19-27 > M36
Taux de prélèvement 7.7% 13.2% 18.7% 24.2%

  • Déclaration des locaux : vous aurez à déclarer vos locaux professionnels dans les semaines suivant la création de votre statut d'auto-entrepreneur. C'est pour cela que vous allez recevoir un courrier des impôts, la déclaration initiale de Cotisation Foncière des Entreprises. Apprivoisable très facilement, elle ne devrait pas vous faire remonter votre phobie administrative, c'est promis ! 

 

Une fois que vous aurez fourni un justificatif d’identité puis validé votre dossier, vous n’aurez plus qu’à attendre de recevoir votre numéro SIRET par e-mail et courrier, le Saint Graal qui vous permettra d’être officiellement commercial b to b en freelance et de découvrir les joies de l'indépendance ! 💸 

 

 

Le Guide MyBizDev 🚀 la F.A.Q. du commercial freelance 💬

 


Q  Quel est mon intitulé de métier en tant que business developer ?

A  Business Developer, tout simplement ! 

 


Q  Quel est mon domaine d'activité en tant que commercial indépendant ?

A  Votre domaine d'activité est "activité des consultants et des conseils", l'activité étant "conseil aux entreprises"

 


Q  Qu'est-ce-que l'ACRE ?

A  Entrée en vigueur en janvier 2019, l'Aide à la Reprise ou Création d'Entreprise (ACRE) vous permet de bénéficier d'une exonération de cotisations sociales dès la création de votre statut et cela pour 3 ans, avec plusieurs paliers qui sont atteints tous les 9 mois :
                                                  M1-9                   M10-18                   M19-27                      > M36
Taux de cotisation 5.5% 11% 16.5% 22%

 

N.b. : Notez que le taux normal de 22% s'applique si vous percevez plus de 61 400 € de CA annuel. 

 


Q  Comment puis-je bénéficier de l'ACRE ?

A  Vous n'avez aucune démarche à enclencher si vous avez créé votre statut d'auto-entrepreneur en 2019.

 


Q  Puis-je déclarer la TVA ?

A  Dès lors que vous dépassez le seuil majoré de franchise en base de TVA, vous devrez facturer celle-ci et supprimer la mention "TVA non applicable article 293 B du CGI". Cette TVA est collectée pour le compte de l’État. Elle devra également être reversée annuellement ou trimestriellement à l’État. Vous pouvez demander à récupérer la TVA sur certains de vos achats professionnels.  Le seuil franchise s'élève à 33 200 € et le seuil majoré à 35 200 €.

 


Q  Quel est le plafond de chiffre d'affaires pour un micro-entrepreneur ?

A  Pour une activité libérale, le plafond d'un micro entrepreneur s'élève à 70 000 euros de CA. Si celui-ci excède les 61 400 euros au cours des 3 premières années de votre activité, vous ne pourrez plus bénéficier d'exonération de vos cotisations sociales. 

 


Q  Qu'est-ce que le prélèvement libératoire sur l'impôt sur le revenu ?

A  Il permet de verser à la fois les cotisations sociales et l'impôt sur le revenu mensuellement ou par trimestre.  

Avec l'exonération de vos charges sociales lors des 3 premières années de votre activités, voici les taux:

  M1-9 M10-18 M19-27 > M36
Taux de prélèvement 7.7% 13.2% 18.7% 24.2%

 


Q  Comment bénéficier du versement libératoire sur l'impôt sur le revenu ?

A  Votre revenu fiscal de référence (RFR) ne doit pas excéder, l’avant-dernière année précédent votre déclaration, un certain seuil pour une part de quotient familial. Le montant se retrouve ainsi majoré de 50 % pour chaque demi-part ou 25 % pour chaque quart de part qui s’y ajoute :

  • Vous concernant, le chiffre d'affaire ne peut pas dépasser 70 000 € 
  • Le chiffre d’affaires e l’auto-entrepreneur doit s’entendre hors taxes

Pour en bénéficier en 2019 par exemple, votre revenu fiscal de 2017 devra être inférieur à 27 086 € par part dans votre foyer fiscal.

 


Q  Quelles sont les démarches à effectuer pour déclarer mon chiffre d'affaires ?

A  Depuis le 2 septembre 2019, la déclaration de votre chiffre d’affaires et le paiement de vos charges sociales se font via votre espace personnel sur le site www.autoentrepreneur.urssaf.fr. Si celui-ci est égal à zéro, vous devrez tout de même le déclarer en indiquant "néant". 

 

 

Vous souhaitez décrocher un emploi de commercial freelance dans le B2B ? Découvrez notre programme de formation en 5 jours aux facettes du métier de commercial B to B.

Mybizdev propose aux apprentis bizdev de devenir des commerciaux en freelance ou en CDI dans des start-up basées à Paris et Lille. 



Derniers articles