Copywriting : 3 astuces pour perfectionner vos objets d'e-mails marketing

/ By Marie-Anne
objet email marketing copywriting

Optimisez votre Copywriting marketing grâce aux objets d’e-mail qui sont les premiers textes que voit votre cible, il ne faut pas les négliger !
Un bon objet d’e-mail doit remplir deux objectifs :

  • Générer des clics d’ouverture : en suscitant la curiosité du lecteur,
  • Annoncer la couleur du contenu de l’e-mail, sa promesse et son contexte.

Comment s’assurer d’écrire un objet d’e-mail marketing optimisé ? L’équipe MyBizDEV vous explique comment perfectionner vos objets en Cold emailing BtoB au travers de trois astuces rapides à mettre en place.

1. Restez dans le vif du sujet sur vos objets d’e-mails

Beaucoup de professionnels possèdent une boîte de réception remplie d’e-mails non lus, et disposent de peu de temps pour leur lecture. Par conséquent, mieux vaut éviter les titres trop longs. De plus, certains internautes feront vite le rapprochement entre objets longs et contenu marketing, ce qui les rendra réticents à ouvrir votre e-mail.

Pour un copywriting marketing efficace, lisez sur la simplicité : le taux d’ouverture de votre e-mail sera plus élevé si votre objet contient 4 mots qu’il s’il en contient 8. Le taux sera d’autant plus élevé si vous faites l’effort de créer des objets sobres, afin de prouver implicitement à votre prospect que votre e-mail ait bien été envoyé par une personne et non par un automate. Les caractères spéciaux ou les emoticons qui pourraient s’apparenter à de l’e-mail automation sont à éviter.

Démarquez-vous des newsletters qui envahissent les boîtes mails de vos prospects et augmentez votre taux d’ouverture e-mailing.

2. Sachez inciter au clic

Votre e-mail ne sera ouvert que si le prospect est intéressé. Vous devez alors faire monter la fonction la plus importante de votre objet : la courbe d’intérêt.

Faire du clickbait en emailing est-il pénalisant ? Non : tant que le contenu qui suit est pertinent pour votre prospect et reste en adéquation avec votre sujet, vous pouvez avoir du culot ou faire preuve d’audace sur vos objets d’e-mail marketing.

Cependant, les objets d’e-mail clickbait n’ayant aucun lien avec leur contenu sont à éviter. Un hors-sujet risque d’avoir un effet négatif sur votre prospect et vous coûter une déclaration en spam.

Comment écrire un objet clickbait pertinent ? Utilisez un copywriting employant des mots exprimant une urgence (exemple : ‘problème’, ‘urgent’) tout en évitant d’être trop précis, puis dans votre corps d’e-mail marketing, remettez le contexte afin de justifier votre objet.

3. Le referral, votre meilleur atout !

Revu en détail dans notre article: trois techniques pour gagner des referrals à coup sûr, le referral est une recommandation de la part d’un prospect ou client à une autre personne pouvant être intéressée par ce que vous vendez. Comme la preuve sociale, il possède un gros avantage car le destinataire et l’émetteur appartiennent généralement au même réseau.

En cas de nécessité (vous n’avez pas assez d’activité pour générer du referral) vous pouvez fabriquer un fake referral en fouillant sur internet des traces d’activité pertinentes de votre prospect. Faites-y référence dès l’objet de l’e-mail pour lui donner plus de poids.

Une autre méthode de prospection, simple et efficace, consiste à trouver des referrals dans des lead pools. Pour rappel, ce sont des bases de données listant des prospects de valeur pour votre business. Vous pouvez en trouver sous la forme d’annuaires de membres d’une association ou d’une organisation, d’une liste de participants à des événements ou bien de classements publiés par des médias.

Exemples d’objets dynamiques d’emailing marketing

Envie d’appliquer ces méthodes de prospection ? Voici quelques exemples d’objets à programmer dans vos séquences :

  • De la part de [nom du referral]
  • Suite à la lecture de [titre de l’article]
  • Bravo pour [titre de l’article] !
  • [nom du lead] et [nom du lead pool]
  • [nom de la société] dans [nom du lead pool]

Faites des tests et gardez un œil sur votre taux d’ouverture.

Un dernière astuce : Travaillez votre aperçu !

Une petite partie du corps de l’e-mail est visible dans les boîtes de réception. Votre contact peut donc apercevoir la première phrase du contenu de l’e-mail : ne négligez pas cette partie.

Il est fort possible que cette phrase sera lue par votre prospect avant même d’ouvrir l’e-mail. Si votre aperçu n’est pas travaillé, il peut impacter votre taux d’ouverture et nuire ainsi à toute votre stratégie de copywriting marketing.

Cet aperçu doit être cohérent avec l’objet et la technique qui a été utilisée pour concevoir l’emailing : si vous êtes dans un referral vous introduirez votre e-mail par le nom du referral, comme dans un échange normal ; si vous êtes en clickbait vous devez commencer à poser le contexte tout en restant intéressant.

Enfin, démarquez-vous de la concurrence avec 7 conseils pour réussir votre emailing de prospection !

Derniers articles