4 solutions d'investissement start-up - PME

/ Par Maxime Pari
investir pme startup financement

Investir dans une start-up ou une PME de façon intelligente n'est pas réservé qu'aux investisseurs fortunés. En effet, les pouvoirs publics ont tout intérêt à favoriser le financement des startup et PME qui sont le fer de lance de l'économie française... Voici 4 solutions d'investissement start-up ou PME simples, efficaces et méconnus pour commencer dès maintenant :

1 - directement investir dans une start-up ou une PME 

L’investisseur a la possibilité d’acquérir directement des parts du capital d’une PME ou une start-up. Cela est possible lors de la constitution du capital ou de son augmentation. Un tel investissement nécessite un certain nombre de connaissances (notamment au niveau des KPI de l'entreprise) afin d’être en mesure de bien choisir l’entreprise. De plus, il suppose que l’investisseur trouve-lui même une entreprise acceptant les investisseurs extérieurs. Pour pallier à cela, certains sites comme euroquity proposent aux particuliers d'investir dans une start-up ou PME en mettant en relation entreprises et investisseurs.

Vous souhaitez cherchez une solution en investissement start-up ? Nous sommes justement une jeune pousse spécialisée dans le recrutement et la formation de business developer pour les startup :-) N'hésitez pas à nous contacter.

2 - L'investissement PME via un Fonds d’investissement de proximité (FIP)

Solutions d'investissement PME très prisées par les investisseurs, les Fonds d'Investissement de Proximité ont pour but de favoriser le développement de PME régionales. Les entreprises financées doivent exercer leur activité au sein de 4 régions voisines. L’actif du FIP doit être composé à 70% au minimum de titres de PME éligibles de moins de 7 ans.

Les fonds d’investissement de proximité donnent la possibilité à un particulier de participer directement au développement économique de la France. Les PME constituent encore le moteur de notre croissance.

Investir dans cette solution d'investissement PME défiscalisante permet de réduire son impôt sur le revenu.

Le FIP de droit commun, qui a vocation à investir dans des PME dans l’Hexagone, offre une réduction d’impôt de 25% (du montant d’investissement).

Le FIP Corse ainsi que le FIP Outre-Mer sont des cas particuliers. Ils offrent une réduction d’impôt de 38%, en contrepartie d’un investissement dans des PME corses ou ultramarines. Le FIP Outre-mer, auparavant appelé FIP DOM, est depuis le 1er janvier 2017 ouvert aux investisseurs métropolitains (auparavant uniquement ceux des DOM).

Au moment de céder ses parts, l’investisseur est exonéré d’impôt sur les plus-values. Il faut noter que cela se fait hors des prélèvements sociaux.

3 - Investir dans une PME en souscrivant à un fond commun de placement pour l’innovation (FCPI)

Créés en 1997, les FCPI encouragent les investisseurs à aider les PME ou PMI innovantes. De même que pour les FIP, les FCPI font partie des fonds communs de placement à risque (FCPR). Les FCPI doivent être composés à hauteur de 70% au minimum de titres non cotés de PME ou PMI européennes dites innovantes. Est considérée innovante, et qualifiée de telle par Bpifrance, une entreprise de moins de 10 ans (l'investisseur peut donc potentiellement investir dans un start-up) et de moins de 2 000 salariés et dont les dépenses en recherche et développement (R&D) constituent au moins 15% des charges annuelles.

Les FCPI permettent d’obtenir une réduction de l’impôt sur le revenu correspondant 25% des versements.

Les investissements dans un FIP ou un FCPI sont plafonnés à 24 000 euros pour les couples. Le seuil est fixé à 12 000 euros pour les célibataires.

Comme tout investissement PME offrant une réduction d’impôt, les avantages fiscaux liés aux FIP et FCPI ne sont valables qu’à condition que l’investisseur garde ses parts au moins 5 ans (au 31 décembre de la 5ème année de souscription).

Enfin, ces investissements en actifs non cotés présent un risque et peuvent vous faire perdre la totalité du capital investi.

4 - Investir dans des start-up ou des PME grâce au crowdfunding

L’equity crowdfunding permet à l’investisseur d'investir dans une start-up ou PME de deux façons différentes.

Investir dans des start-up grâce au crowdfunding en direct

La première modalité est l’investissement en direct par laquelle l’investisseur acquiert des parts de l’entreprise et devient alors actionnaire direct. Cette modalité présente un coût moindre (si ce n’est nul) pour l’investisseur. En revanche, en plus du ticket d’entrée souvent élevé, l’investisseur a peu d'influence en termes de décision.

Investir grâce au crowdfunding via holding

La seconde modalité consiste à passer par une holding créée dans le cadre de l’opération afin d’acquérir des parts de l’entreprise. La holding regroupe l’ensemble des investisseurs afin de procéder à un investissement collectif. Cette modalité présente un double avantage : d’une part, les tickets d’entrée sont beaucoup plus faibles (en centaines d’euros), d’autre part, les investisseurs réunis détiennent une part plus importante du capital de l’entreprise et ont donc une influence plus importante quant à la stratégie de l’entreprise. Ce modèle est plus avantageux pour l’entreprise dans la mesure où celle-ci n’a plus besoin de s’adresser à une multitude d’investisseurs.

Attention aux risques

Notez qu'investir dans des startup ou des PME présente des risques de perte en capital : en investissant dans une entreprise vous êtes soumis au risque et pouvez perdre tout ou partie de votre investissement.

Besoin de ressources pour votre start-up ? Découvrez nos meilleures ressources pour aider nos start-up favorites à réussir !

Vous souhaitez investir dans une start-up ? Demandez conseil à nos experts.

Les derniers articles